TOP
déchets alimantaires

COMPOSTAGE COLLECTIF : Pas de jardin ? Pas de problème !

Pas facile de passer au compostage lorsqu’on n’a ni jardin, ni extérieur, ni place dans son logement pour accueillir un lombricomposteur. Consciente de cette difficulté, et désireuse d’y pallier, SÉM a lancé un projet visant à développer 45 sites de compostage partagé, en pied d’immeubles et/ou en zone dense, d’ici trois ans.

Le public visé ?

Tous les collectifs, qu’il s’agisse de bailleurs privés, syndics, copropriétés, groupements de résidents, associations, etc. Après une phase de diagnostic, permettant d’évaluer la pérennité et la viabilité de chaque site candidat, elle pourra subventionner, à hauteur de 60 % du montant total de l’équipement et dans la limite de 300 ou 1 000 € selon la taille du collectif qui sollicite l’aide, l’achat d’un îlot de compostage constitué de 3 à 4 bacs et l’achat de fournitures associées (grille anti-rongeurs, seau de collecte de bio déchets, fourche, aérateur de compost, griffe, etc.).