TOP

Tous engagés pour le développement durable

Le développement durable constitue l’une des pierres angulaires des politiques et des actions définies et mises en oeuvre par Saint-Étienne Métropole. Il recouvre de nombreuses dimensions.

Le développement durable est au coeur des préoccupations de Saint-Étienne Métropole.

Citons par exemple la transition énergétique, plus que jamais d’actualité. La Métropole travaille en faveur de la réduction des consommations d’énergie fossile et du développement des énergies renouvelables. Elle a ainsi par exemple mis en place des aides financières pour aider les propriétaires à améliorer la performance énergétique de leur logement, ou pour que les particuliers remplacent leur système de chauffage au fioul.
Un programme d’installation de panneaux photovoltaïques est déployé sur des bâtiments publics et certains bâtiments privés.
La Métropole pilote aussi 9 réseaux de chaleur, sachant que quatre études de faisabilité sont en outre en cours. Ou encore, avec la production de biogaz à la station d’épuration de Furania qui est réinjecté dans le réseau de gaz naturel…

La préservation de l’environnement et de la biodiversité sont bien évidemment et également des axes forts. C’est ainsi que la Métropole a lancé il y a quelques mois son Atlas de la Biodiversité, en partenariat avec France Nature Environnement Loire et la LPO Auvergne-Rhône-Alpes, qui se déclinera jusqu’en 2023. Au-delà de ce cas concret, un gros travail de définition d’une stratégie métropolitaine en faveur de la biodiversité est actuellement mené et sera présenté en 2023.
C’est aussi le cas avec les transports en commun (tarification solidaire, acquisition de bus propres et de trolleys de dernière génération…), avec l’agriculture (développement des circuits courts, mise en oeuvre du Projet alimentaire territorial…), avec la qualité de l’air (mise en place progressive d’une Zone à faibles émissions, plan Climat Air Énergie territorial 2019-2025…).

Prenons enfin pour exemple la gestion des déchets. Saint-Étienne Métropole renforce son action pour le tri et le recyclage, ainsi que vous pourrez le lire un peu plus loin. Dans les mois à venir, il en ira de même pour les déchets alimentaires en luttant contre le gaspillage, en développant le compost de proximité et en développant, ici aussi, la collecte séparée des déchets ménagers habituels. Un prochain numéro de SÉM le Mag fera également le point sur ce sujet. Et s’il fallait une motivation supplémentaire, au-delà de l’aspect écologique, le tri peut aussi servir de bonnes causes. C’est le cas pour la collecte du verre : pour chaque tonne collectée, Saint-Étienne Métropole reverse 3 € à la Ligue contre le cancer, ce qui a représenté 25 000 € en 2021.

Comme on peut le constater, le développement durable est au coeur des préoccupations de Saint-Étienne Métropole.
Les exemples cités ci-dessus sont loin d’être exhaustifs, mais traduisent bien, semble-t-il, la prise en compte de ses impératifs tout en montrant combien il est transversal.