TOP
Déchets alimentaires

Déchets alimentaires : la Métropole vous aide à composter

Bien loin d’être de « simples » déchets, épluchures et restes de repas peuvent facilement devenir de précieuses ressources. Convaincue, la Métropole multiplie les initiatives pour vous permettre de les valoriser…

Depuis juillet 2019, Saint-Étienne Métropole délivre des subventions de 30 € (pour l’achat de composteurs) et 50 € (pour l’achat de lombricomposteurs et poulaillers), pour permettre aux métropolitains de transformer leurs déchets alimentaires en ressources et, in fine, moins enfouir.

Par ailleurs, elle accompagne les porteurs de projets de composteur partagé, de la phase de diagnostic aux conseils pratiques, en passant par la formation, le suivi sur une période de 12 à 18 mois et surtout l’aménagement du site et la fourniture des équipements de compostage si le composteur est implanté sur une parcelle publique, ou la subvention à l’achat des équipements de compostage jusqu’à 75 % du montant (dans la limite de 1 000 €) si celui-ci est implanté sur une parcelle privée. Deux initiatives qui ont déjà porté leurs fruits (voir encadré), et décidé la Métropole à amplifier le mouvement.

Reconduits jusqu’au 30 novembre 2023, les deux dispositifs sont ainsi étoffés, avec deux nouvelles initiatives.

En chiffres

Plus de 1 600 subventions attribuées en 2 ans et demi pour l’achat de composteur, lombricomposteur ou poulailler.
68 275 € : montant total d’aides.
125 tonnes par an : potentiel d’évitement de biodéchets.
40 sites de composteurs partagés ont déjà émergés, pour un potentiel de 1 000 foyers concernés.

De l’aide pour l’achat d’un broyeur…

Désormais, la Métropole propose également aux associations, syndics ou copropriétés, une subvention à l’acquisition de broyeurs de végétaux. Un dispositif qui complète parfaitement les précédents ! En effet, le bon fonctionnement d’un composteur dépend en partie de son approvisionnement en matières sèches. En l’espèce, les broyats de végétaux sont idéaux ! En plus, le broyage des
déchets verts sur site permet de réduire les tonnages et le transport des déchets verts en déchèterie, et leur réutilisation sur site (en paillage ou mulching) pour diminuer le désherbage et les quantités d’eau consommées pour le jardin. La subvention à l’achat de ces broyeurs se fait à hauteur de 75 % du montant de l’acquisition, dans la limite de 600 € par équipement (800 € si le projet est porté
par une association ou un centre social).

 

Ou d’un poulailler partagé

Dernière nouveauté, les associations désireuses d’installer un poulailler partagé peuvent également être accompagnées.
Le dispositif de subventionnement est le même que pour les composteurs partagés : achat de poulailler et d’enclos pourront être subventionnés à hauteur de 75 % dans la limite de 1 000 €.

Pour bénéficier de ces aides, rendez-vous sur saint-etienne-metropole.fr