TOP
Co-Compostage

Le co-compostage

Désireuse de valoriser au maximum les déchets alimentaires, Saint-Étienne Métropole subventionne l’achat de composteurs, lombricomposteurs et poulaillers, pour permettre à tous de les transformer en matière première. Pour cela, elle s’est dotée d’un plan pour faire émerger des sites de co-compostage.

Depuis plusieurs mois, la Métropole s’est mise en tête de changer les « mauvaises » habitudes en matière de déchets, désireuse de valoriser au maximum les déchets alimentaires.

« C’est bien beau tout ça, mais pour ceux qui n’ont pas de place chez eux ? » Eh bien, la Métropole y a pensé, et s’est dotée d’un plan pour faire émerger des sites de co-compostage.

Objectifs

L’objectif étant simple : créer des sites pérennes, et permettre à chacun de valoriser ses bio-déchets, tout en créant du lien social. À vous de jouer en candidatant !

Le principe est simple : des collectifs d’habitants se forment et en informent la Métropole. Avec eux, elle étudie la possibilité d’implanter des bacs de compostage près de chez eux, puis les installe dans l’espace public ou subventionne leur achat s’ils sont implantés dans l’espace privé (une copropriété par exemple). Elle fournit également le matériel indispensable (grille anti-rongeurs, fourche, griffe, seau de collecte, etc.), et surtout forme les volontaires à l’entretien d’un compost et leur assure un suivi privilégié de 12 à 18 mois par un maître composteur.