TOP
étudiants

La Métropole s’engage pour la création du réseau européen des villes universitaires

Les 12 et 13 mai, Christophe Faverjon vice-président de Saint-Étienne Métropole en charge de l’enseignement supérieur, s’est déplacé à Bruxelles afin de participer à la réunion des membres fondateurs du futur réseau européen des villes universitaires.

Leur but ? Développer les coopérations internationales entre les collectivités et les établissements supérieurs.

Une quinzaine de collectivités françaises membres de l’Association des villes universitaires de France ont souhaité s’associer, aux côtés de leurs villes jumelles ou partenaires européennes, afin de constituer un réseau européen des villes universitaires, dont le principal objectif est de stimuler et d’améliorer les mobilités étudiantes, et plus particulièrement celles des jeunes issus de milieux modestes.

une attractivité étudiante en plein essor

La métropole stéphanoise, qui compte près de 28 500 étudiants, déploie une politique volontariste et ambitieuse afin de renforcer encore davantage l’attractivité étudiante de son territoire. Riche de 60 établissements d’enseignements supérieurs, dont une université pluridisciplinaire en plein développement, elle entend renforcer les échanges internationaux et l’accès à ses formations à tous les étudiants. C’est dans cette démarche qu’elle a souhaité participer à la création de ce réseau européen, et y associer Katowice, ville Polonaise jumelle de Saint-Etienne.

Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne et président de Saint-Etienne Métropole explique : « Saint-Etienne Métropole possède tous les atouts pour devenir une grande métropole universitaire en France et à l’international. Aux côtés de l’ensemble des acteurs de l’enseignement supérieur de notre territoire, nous œuvrons en faveur du développement de l’offre de formation, de l’amélioration du bien-être étudiant, et aussi pour développer la recherche, ainsi que renforcer les liens entre le monde économique et celui de l’enseignement supérieur. En participant à la création de ce réseau européen, nous confirmons notre volonté de compter, à horizon 2035, 40 000 étudiants

Christophe Faverjon

Rappelons que Saint-Etienne Métropole s’est récemment engagée dans un partenariat avec l’Université Jean Monnet afin de participer, à hauteur de 2,1 millions d’euros, au développement de l’enseignement supérieur sur son territoire.