TOP
Bus Stas

Transports en commun : ça va bouger !

Dès septembre 2022, les usagers du réseau du Stas vont bénéficier de plusieurs nouveautés ! Organisatrice des transports en commun sur son territoire, Saint-Étienne Métropole s’apprête en effet à renouveler son contrat avec sa délégation de service public (le groupe Transdev) qui gère le réseau depuis plusieurs années.

Ce renouvellement fait en effet suite à un fructueux travail de concertation avec les maires de chaque commune, et d’intenses négociations avec le groupe Transdev pour répondre aux exigences des élus de la Métropole. Résultat ? À coût constant (le coût annuel du service pour la Métropole diminue même légèrement de 47,8 à 47,4 M€ par an), les services aux usagers vont largement s’étoffer.

Les horaires de tramway prolongés

Dès septembre 2022, ce nouveau contrat prévoit d’étendre la plage horaire de fonctionnement des tramway T1 et T3 jusqu’à 1 h du matin tous les jours, et même 1 h 30 les jeudis, vendredis et samedis. Par ailleurs, les dimanches, un tram attendra l’arrivée du dernier TER à la gare de Saint-Étienne Châteaucreux.

5 lignes seront créées ou prolongées à titre expérimental

Dès le mois de septembre 2022, 5 lignes seront créées ou prolongées à titre expérimental pour un an. Dans le détail :

  • la desserte du lycée horticole de Montravel sera améliorée,
  • une ligne reliant la Croix de Marlet au collège d’Unieux créée,
  • et trois lignes seront prolongées : la 70 jusqu’au centre commercial de la Béraudière à La Ricamarie,  57 à Rive de Gier Les Mariannes et Farnay, et la 81 à 16h  pour Doizieux et La Terrasse sur Dorlay.

Si la fréquentation est au rendez-vous, ces lignes seront pérennisées. Par ailleurs, le contrat prévoit une révision totale du réseau en 2024, soit 7 ans après la dernière mise à plat en 2017. Et ce pour coller toujours plus à une demande qui évolue.

Le service Handi’Stas amélioré

En 2023, un véhicule supplémentaire intégrera la flotte Handi’Stas. L’ensemble des véhicules seront également plus adaptés à la demande (et donc plus petits) et propres : électriques ou hybrides.

Aujourd’hui, le service s’arrête à 19 h en début de semaine et 23 h en fin de semaine. Dès septembre 2022, le service  sera étendu jusqu’à 23h du lundi au vendredi et 1 h du matin le samedi. Le dimanche, le service commencera à 9 h (au lieu de 10 h actuellement). Enfin, si la réservation par téléphone sera toujours possible, elle pourra également s’effectuer sur reseau-stas.fr dès septembre 2022.

Un nouveau service de transport à la demande

Dès septembre 2022, les services Monbus et ProxiStas seront fusionnés et fonctionneront également hors périodes scolaires ! Cette nouveauté permettra aux habitants des 25 communes concernées de bénéficier d’un service de transport à la demande plus simple et lisible, tout au long de l’année. Ils seront ainsi mieux connectés aux lignes régulières importantes du réseau. Autre nouveauté, les demandes pourront se faire sur resau-stas.fr

Un service toujours plus proche

Ce nouveau contrat induit la mise en place d’un dispositif d’agence mobile dès fin 2022 en plus des trois agences actuelles, pour faciliter l’accès au réseau de transport. Un véhicule (électrique à partir de 2023) sillonnera l’ensemble du territoire, toute l’année, à raison de huit communes différentes par mois, et marquera l’arrêt sur les places de marchés pour proposer les mêmes services qu’une agence Stas classique.
Le calendrier des lieux et dates de passage sera disponible dans chaque mairie et sur resau-stas.fr

Une application Moovizy toujours plus pratique

Alors que l’application est déjà montrée en exemple et a été plusieurs fois récompensée, Moovizy devrait encore connaître des améliorations. L’objectif est clair : conserver et même accentuer l’avance de la Métropole !

Tout au long du contrat, l’application connaîtra des modifications, notamment pour améliorer sa performance, mieux intégrer les parcs relais et fiabiliser l’information en temps réel.

Une flotte de véhicules 100 % propres d’ici 2032

Affirmé à plusieurs reprises, l’objectif d’une flotte de véhicules 100 % propres d’ici 2032 sera tenu. Pour ce faire, 156 bus et tramways (sur 304 véhicules au total) seront remplacés sur la durée du contrat, dont 90 d’ici 2026. Un chiffre historique !

Par ailleurs, les tickets papiers magnétiques seront remplacés progressivement à partir de 2024 par des cartes de carton recyclé avec QR code. Mieux encore, vous pourrez bientôt payer votre titre de transport… en passant directement votre carte bleue sur les valideurs.

Le nouveau contrat en chiffres

8 ans : la durée du contrat, plus une année en option

47,4 M€ : le coût moyen, par an, du contrat pour la Métropole. C’est 400 000 €d’économie annuelle par rapport au contrat précédent.

0% d’augmentation sur le prix des tickets