TOP
Cité du design 2025

Un nouveau départ pour la Cité du design

Seule ville française labellisée Ville créative design Unesco, Saint-Étienne s’apprête à renforcer son rôle moteur dans la promotion du design par le biais d’un nouveau projet porté par Saint-Étienne Métropole : « Cité du design 2025 ». L’objectif ? Transformer en profondeur la Cité du design et en faire un quartier vivant, ouvert à tous, vitrine de l’excellence du savoir-faire stéphanois…

UNE ÉCOLE RENFORCÉE

L’École supérieure d’art et de design de Saint-Étienne (Ésadse) fera l’objet d’une attention particulière pour renforcer la qualité de ses enseignements et en faire une école de référence au niveau national. D’un point de vue pratique, des travaux seront entrepris dès cette année et jusqu’en 202 3 pour créer et/ou rénover les ateliers, les salles de classe, l’auditorium de 80 places, la médiathèque, la matériauthèque, le foyer et la récupérathèque.

Des lieux d’expositions plus nombreux et accessibles

En matière de rayonnement culturel, l’ambition qui transpire du projet « Cité du design 2025 » est claire : faire plus et mieux, et rendre le design accessible à tous. Pour cela, il s’agit de s’appuyer sur l’existant et de le renforcer d’une manière spectaculaire avec :

  • Une biennale plus longue

Auparavant étalées sur un mois, les futures Biennales Internationales Design s’étaleront sur 4 mois, du mois d’avril au mois de juillet.

  • Des espaces d’expositions plus nombreux et ouverts toute l’année

Depuis le mois de juin, un nouvel espace d’animation a ouvert ses portes : la Cabane du design. Espace de médiation pensé pour expérimenter par soi-même, il propose une première approche de ce qu’est le design. Conçu dans la lignée des lieux de médiation stéphanois, il permet de se familiariser à la culture scientifique et créative design de manière ludique.

D’ici quelques temps, ce premier espace de médiation permanent sera complété par la création d’une tout nouvelle galerie nationale du design. Cet espace de près de 1 000 m² présentera des pièces nationales d’oeuvres design issues notamment des collections du CNAP (Centre national des Arts plastiques), du Mobilier national ou encore du MAMC+, soit trois des cinq plus grandes collections d’oeuvres design en France. Par sa taille et sa thématique, ce lieu sera unique en France, et permettra d’appréhender l’histoire du design, son évolution, ses applications, etc. par le biais d’expositions thématiques annuelles.

Enfin, une grande halle événementielle permanente verra le jour en 2024.

  • Un programme d’expositions plus régulier

Qui dit davantage de lieux, qui plus est ouverts toute l’année, dit programme d’expositions plus étoffé. La Cité du design verra se multiplier des expositions plus accessibles et plus grand public.

Cité du design 2025

 

Un lieu ressource pour les entreprises

La Cité du design, c’est et ce sera aussi un concentré d’offres de design au service des entreprises et collectivités. Laboratoires de grands groupes mais aussi start-up, PME, TPE, qui veulent croître et innover, y trouveront une offre de service
complète avec la présence de Cité services (la fililale de la Cité du design dédiée au service aux entreprises) et Designers +, le réseau des professionnels du design, basé à la Cité.

Les designers, eux, trouveront ici un centre de ressources comprenant une matériauthèque et des prestations en termes d’animation de réseau, de recherche, de documentation, de formation professionnelle, etc.

Questions à Marc Chassaubéné, vice-président chargé du design, de la culture et du numérique à Saint-Étienne Métropole

Quel est la genèse de ce projet « Cité du design 2025 » ?

Ce projet est née de l’ambition, dès 2014, d’ouvrir plus largement la Cité au public, de combler le fossé qui peut exister
entre une partie de la population et le design. Or le design à Saint-Étienne c’est une tradition de longue date, un design de l’utile, du faire, du quotidien, et un design pour tous : c’est ce que l’on veut rappeler et réaffirmer localement et nationalement.

Au delà, ce projet vise à renforcer nos atouts : l’École supérieure d’art et de design, qui est une très belle école au rayonnement international et qui a besoin et mérite de se développer. Les capacités de recherche, aussi, qui sont importantes et qu’il s’agit d’augmenter encore. Et puis, nous avons une ambition très forte de développer le modèle économique de la Cité du design et sa capacité d’accompagnement des entreprises et des collectivités dans leurs projets.

Ces ambitions sont développées par de nouveaux outils : l’extension de l’École et la création de nouveaux Masters ; l’élargissement du pôle recherche ; une nouvelle politique d’exposition vers le grand public, qui a déjà commencé avec des expositions sur les jeux vidéos, les flops du design et bientôt sur l’espace ; et le développement de la filiale Cité services. Cité du design 2025, c’est la concrétisation physique de toutes ces ambitions.

 

Au delà de la Cité, c’est presque un projet urbain…

C’est en effet un changement majeur à l’échelle du quartier qui sera plus vivant et ouvert sur la ville. Nous allons en faire un
lieu de vie avec des commerces de design, des cafés, des restaurants, un hôtel, des espaces de co-living,… Nous voulons aussi en faire un lieu agréable à vivre de par ses espaces mais aussi sa configuration, implanter des arbres dans cet espace très minéral, aménager des îlots de fraîcheur.

Ce sera un quartier, en lien resserré avec le centre-ville et la Plaine Achille, où il se passe des choses, où il y aura toujours quelque chose à voir et faire !

2021 

> Création de la Cabane du design

> Réhabilitation des ateliers, de l’auditorium de 80 places, et des salles de classe de l’Ésadse

2022

> Biennale internationale design

2023

> Création d’une galerie nationale du design
> Transformation du siège administratif de la Cité
> Extension du groupe scolaire Paule et Joseph Thiollier

2024

> Aménagement de la médiathèque étudiante, d’une matériauthèque, et d’un centre de ressource
régional au service des entreprises
> Création d’une halle événementielle permanente
> Création d’un accueil, d’une billetterie permanente et d’une boutique de la Cité du design

2025

> Création d’un foyer et d’une récupérathèque à l’Ésadse
> Création d’un hôtel – café – restaurant dans le bâtiment de l’Horloge et implantation d’autres commerces : bars,

restaurants, etc.
> Fin des aménagements des espaces extérieurs
> Biennale internationale design

2026

> Création d’un tiers lieu socio-culturel dans la Platine