TOP
Cité Grüner

Tribunes libres Novembre – Décembre 2022

La rubrique Tribunes libres est ouverte aux conseillers métropolitains ou aux groupes de conseillers métropolitains. Ces textes, ainsi que toute autre forme de communication externe, n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

La Métropole est partie à la rencontre de ses habitants pour leur présenter le futur Plan Local d’Urbanisme.
Ce document à venir planifiera l’implantation des constructions. En attendant, les habitants de la Métropole peuvent donner leur avis sur les transports, l’eau, la nature, l’agriculture…
Les élu·es écologistes sont inquiets car le projet Stelytec 2, d’une grande zone industrielle au-dessus de la vallée du Gier, refait surface. Les écologistes
veulent un projet métropolitain qui respecte les terrains agricoles et naturels. Dans les coteaux du Jarez, le projet envisagé est trop consommateur d’espaces.
Notre Métropole compte malheureusement 22.000 logements vacants et de nombreux hectares de zones industrielles libres. Les écologistes estiment que la Métropole a donc encore de la place ailleurs pour son développement.
Maintenir l’agriculture et la nature est nécessaire pour le futur de nos enfants.

Germain Collombet, conseiller métropolitain écologiste de Saint-Étienne
letempsdelecologie@protonmail.com

29 septembre, un conseil métropolitain surréaliste

Le président empêché, son premier vice-président a dû assurer. Mais par quoi M. Perdriau était-il empêché ?
Ce ne devait pas être un problème de santé. Il avait présidé un Conseil Municipal chahuté trois jours auparavant.
Non, il semblerait que des maires de la Métropole ont été réticents à le voir présider cette séance. Ils ne voulaient pas se satisfaire, eux, de la présomption d’innocence comme seul argument pour continuer à faire comme si rien ne s’était passé.
Ces maires, qui se donnent coeurs et âmes à leur fonction élective, ne veulent pas que l’on pense qu’ils usent des mêmes procédés scandaleux que ceux révélés par la presse et admis par son Directeur de Cabinet.
Une demande de vote à bulletin secret a été repoussée. Le bloc majoritaire serait-il fissuré ?
En tout cas, le capital confiance est largement entamé. La sérénité des débats gagnerait à ce que M. Perdriau abandonne ses fonctions électives le
temps que la justice passe.
Jean Duverger, conseiller métropolitain écologiste de Saint-Étienne
letempsdelecologie@protonmail.com

Une métropole pour toutes et tous

L’action métropolitaine en matière d’amélioration de l’accessibilité progresse trop lentement.
Les actions menées sont trop peu nombreuses, notamment dans le développement des aménagements piétons en centre-bourg et ville. Les problématiques d’accessibilité nous concernent toutes et tous. Nous serons toutes et tous confrontés à cette problématique au cours de notre vie, de façon temporaire ou pérenne.
Une ville plus accessible, c’est aussi une ville qui protège ses habitants et leur permet de mieux vivre les accidents de la vie, les injustices et les différences.
A elle seule, la place offerte à la voiture dans l’espace public montre à quel point une vision excluante de l’aménagement est encore d’actualité. Les écologistes envisagent une Métropole avec des centre villes et bourg en zone 30, comme toutes les grandes métropoles françaises aujourd’hui.
Julie Tokhi, conseillère métropolitaine écologiste de Saint-Étienne
letempsdelecologie@protonmail.com

Sortir par le haut de la crise

Les élu·es écologistes condamnent les propos odieux tenus à l’encontre d’un élu de notre Métropole, qui aurait été victime d’une ignoble machination.
Le groupe écologiste a demandé la suspension des élus éventuellement auteurs de ces irrégularités. C’est le minimum nécessaire pour restaurer un peu de sérénité dans la Métropole, tant pour le personnel et les élu·es que pour les habitantes.
Les élues écologistes regrettent une certaine fermeture dans la gouvernance métropolitaine : manque d’éléments pour prendre des décisions, manque d’indicateurs, refus de répondre à leurs questions. Saint-Étienne Métropole doit tirer les leçons de tels agissements.
Notre Métropole doit se donner les moyens pour que ces irrégularités ne se reproduisent plus. Il est urgent de restaurer la confiance en nos institutions, largement entamée aujourd’hui. Ces dérives doivent être combattues et pour cela, la transparence totale est nécessaire.
Olivier Longeon, conseiller métropolitain écologiste de Saint-Étienne, conseiller régional
letempsdelecologie@protonmail.com