TOP
Cité Grüner

Tribunes libres Septembre – Octobre 2021

La rubrique Tribunes libres est ouverte aux conseillers métropolitains ou aux groupes de conseillers métropolitains. Ces textes, ainsi que toute autre forme de communication externe, n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Après 18 mois de fortes perturbations dues à la crise sanitaire, le monde associatif fait face à une nouvelle rentrée pleine d’incertitudes. Alors que le ministère n’a communiqué le protocole pour les écoles qu’une semaine avant la rentrée, les élus locaux et les responsables associatifs ont été bien en peine d’anticiper cet été, notamment sur la question des locaux (parfois utilisés pour
accueillir les cantines).

En outre, les associations doivent désormais prendre en charge le contrôle du passe sanitaire à l’entrée de leurs activités ou manifestations. Face à de telles contraintes, le risque est grand de voir le découragement gagner complètement les bénévoles
associatifs.

Et pourtant, plus que jamais, les activités culturelles, sportives, d’animation…, assurées par les associations sont indispensables
à la vitalité de nos territoires et au lien social. C’est pourquoi SEM doit être au rendez-vous et accompagner les associations de la Métropole pour qu’elles puissent passer ce cap.

Pierrick Courbon, Isabelle Dumestre, Ali Rasfi, Laetitia Valentin

Un été pourri, une chance d’agir pour le climat ?

Saint-Etienne Métropole n’est pas préparée à faire face aux dérèglements climatiques. Les arbres sont encore en pots, l’artificialisation des sols continue, la croissance économique passe avant tout… Le plan de relance de mars dernier aurait pu être l’opportunité de changer de braquet. Mais il n’a pas d’ambitions particulières concernant l’effet de serre, la consommation d’énergie fossile etc.
Au tiers de la durée du Plan Climat 2019/2025, quelles en sont les réalisations ? Au-delà des déclarations d’intention, cela doit se traduire concrètement dans la réalité ! Les écologistes exigent la transparence dans la réalisation des politiques de Saint-Etienne Métropole, il en va de leur efficacité. Le rapport du GIEC oblige à une mise en œuvre rapide et effective du plan climat. Il doit devenir la priorité du mandat. Il en va de notre avenir à toutes et tous.

Germain Collombet, Jean Duverger, Olivier Longeon, Julie Tokhi
élu·e·s écologistes métropolitains, letempsdelecologie@protonmail.com

En juin dernier, le Président Gaël Perdriau a annoncé un Plan de relance ambitieux de 70 millions d’euros à destination des communes. 10 millions d’euros sont consacrés aux travaux de voirie. 7 millions d’euros sont consacrés aux ouvrages d’art. 53 millions d’euros sont consacrés à l’aide aux projets municipaux.
Ce plan de relance permet de soutenir concrètement les communes dans leurs projets qui touchent le quotidien des habitants. A Villars comme ailleurs, ce dispositif permet aux élus municipaux de disposer de projets parfois plus complets et plus qualitatifs. En qualité de Maire, je tiens à saluer cette décision de l’exécutif qui va dans le sens de la relance économique du pays et de
l’accompagnement au développement des communes. Grâce à ce plan de relance, la métropole se positionne encore davantage comme partenaire des communes membres.

Jordan Da Silva – Maire de Villars
Conseiller Métropolitain – Conseiller Départemental délégué
www.jordandasilva.fr

Aujourd’hui tous les maires, quelle que soit la taille de leur commune, sont confrontés aux questions de sécurité et de tranquillité publique. Si la sécurité est une mission régalienne de l’Etat, les maires et les collectivités territoriales sont des partenaires privilégiés des services de police et de gendarmerie.
Plusieurs communes de la métropole ont investi dans des systèmes de vidéoprotection ou de vidéosurveillance. Cet outil s’est révélé efficace pour le travail d’élucidation des faits menés par les forces de l’ordre. Afin de rendre plus pertinents nos systèmes vidéo, ne pourrions-nous pas réfléchir à la création d’un centre métropolitain de sécurité urbaine.
Ce dernier offrirait la possibilité aux communes dotées d’un système de bénéficier d’un visionnage en direct des images. En mutualisant ce service, nous renforcerons la démarche partenariale en matière de sécurité initiée par les collectivités et prendrons
une part active pour que la sécurité soit la première de nos libertés.

Eric Berlivet
Maire de Roche-la-Molière
Conseiller métropolitain