TOP
Hassen Sharif - A.Mole/MAMC+

Expositions universelles au MAMC+

Après plusieurs mois de fermeture liée à la situation sanitaire, le Musée d’art moderne et contemporain a rouvert et est gratuit (en visite libre et sur réservation) jusqu’au 31 août. Derrière ses portes : 4 expositions pour s’interroger, s’émouvoir et se souvenir.

Un immense mur tapissé de jouets emprisonnés dans de gros pâtés de peinture. Voici par quoi vous serez accueilli si vous franchissez les portes du MAMC + cet été (ce que nous ne saurons que trop vous recommander).

« I am the single work artist » de Hassan Sharif

Œuvre de l’artiste émirati Hassan Sharif, l’installation fait office d’introduction idéale à l’exposition fouillée qui lui est consacrée. Poète du quotidien à la démarche à la fois extrêmement rigoureuse et totalement ouverte aux accidents et aux hasards, Hassan Sharif aura sans cesse porté un regard critique sur notre société d’accumulation. Au fil d’une présentation chronologique de son travail, l’exposition dévoile des œuvres de plus en plus massives, colorées, imposantes, et dessine en filigrane l’évolution d’un artiste qui s’est toujours revendiqué l’homme d’une seule œuvre. L’exposition se termine par deux salles présentant des créations issues des collections du musée, qui font écho à la production plurielle de cet artiste singulier.

Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole

Rue Fernand-Leger à Saint-Priest-en-Jarez

Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 10 h à 18 h.
Entrée gratuite sur réservation jusqu’au 31 août.

04 77 79 52 52

Infos sur mamc.saint-etienne.fr

Crayons de douleur

De l’autre côté des murs, trois autres expositions se côtoient. Outre la génialissime « Déjà-vu » qu’on ne se lasse pas de revoir, vous pourrez découvrir le travail d’Éric Manigaud et Léa Belooussovitch.

À partir de matériaux sensiblement identiques (des photos d’archives pour l’un, des photos sensationnalistes issues de la presse internationale pour l’autre), mais avec des moyens totalement différents (l’incroyable et austère précision du crayon à papier, contre le flou esthétique du crayon de couleur sur feutre textile), ils bousculent, émeuvent, dénoncent et interrogent la marche du monde et le traitement qui en est fait. Sensible et nécessaire.