TOP
Farnay

Farnay : quand les murs murmurent

Alors qu’elle pourrait obtenir, dans quelques mois, le label « Pays d’art et d’Histoire », la Métropole multiplie les visites guidées dans ses bourgs méconnus. Illustration avec la visite du village de Farnay…

Blotti sur les pentes du Pilat, il offre une vue imprenable sur la vallée du Gier et les Monts du Lyonnais qui, ce jour-là, sont coiffés d’une fine couche de neige.

Perché entre 300 et 800 mètres d’altitude, Farnay tutoie aujourd’hui les 1 400 habitants soit… près de 5 fois plus qu’il y a 50 ans.
Si les maisons récentes s’étalent dans sa périphérie, le centre-bourg historique est plutôt ramassé et s’organise autour d’une rue circulaire, héritée de son probable passé de place forte entre vallée du Rhône et plaine du Forez.

Sa taille plutôt modeste tranche avec la richesse de son patrimoine, et ses vieilles pierres ont quelques histoires à raconter. C’est ainsi le cas de cette haute bâtisse qui forme l’angle des rues de l’Église et du Fournil. Ici s’est ouvert, en 1877, un pensionnat de jeunes filles, qui a compté jusqu’à 60 pensionnaires avant sa fermeture au début des années 1970.

On y enseignait les matières classiques, la lecture, l’écriture, les mathématiques, mais aussi la couture, ou encore comment « tenir son foyer ». Le pensionnat cohabitera longtemps avec l’école du village qui devint mixte dès… 1924, une rareté pour une école de petit village.

Farnay

Altitude minimum : 315 mètres

Altitude maximum : 792 mètres

Superficie : 7,9 km²

Nombre d’habitants : 1 379

Densité : 175 hab/km²

Passé simple

Autre trace d’une vie quotidienne passée, cette ancienne bascule faite de lattes de bois et, camouflée dans un petit abri adjacent, une élégante balance. Ici, on pesait les chargements, les charrettes de foin, de bois, de blé… À quelques mètres à peine, un puits, agrémenté d’une pompe manuelle en fonte, et surmonté d’une croix, datée de 1826, rappelle cette époque pas si lointaine où, avant l’arrivée de l’eau courante dans tous les foyers du village en 1965, un garde champêtre veillait à ce que nul ne vienne y puiser plus de deux seaux d’eau par jour.
On pourrait encore évoquer cette cloche en fer enfermée, le long mur de pierre derrière lequel se cache la Maison forte, l’ancienne porte de four à pain qui jouxte son parking, ou ce vitrail de l’église néo-gothique, représentant l’archange Gabriel survolant Farnay et son église… à deux clochers (qui n’a jamais existé) !

Mais on vous laisse le plaisir de les découvrir, par vous-même ou en visite guidée…

Visites : suivez le(s) guide(s)

Au carrefour de plusieurs massifs, paysages et cultures, la Métropole recèle des bijoux naturels et patrimoniaux inattendus. Bien décidée à les révéler au plus grand nombre, la Métropole organise régulièrement des visites de ses joyaux, animées par des guides conférenciers.

Et si les communes les plus grandes sont forcément choyées, les bourgs ne sont pas en reste ! Car il s’y cache, aussi, des trésors à découvrir… En mars et avril, des visites guidées sont ainsi programmées à Saint-Paul-en-Cornillon, Rive-de-Gier, Andrézieux-Bouthéon, Saint-Bonnet-les-Oules ou encore dans les coteaux du Gier. On ne saurait trop vous inviter à y participer et ainsi (re) découvrir ces lieux peut-être pas si familiers…

Consultez l’agenda trimestriel des visites

Il est également disponible à l’accueil de Saint-Étienne Tourisme, dans les lieux culturels et les mairies du territoire.

> Inscriptions sur saint-etienne-hors-cadre.fr

Événement : passez pour un âne

Tous les 1er mai, le village de Farnay se transforme en lieu incontournable pour tous les amoureux du plus têtu des équidés : l’âne !

Le temps d’une journée, le bourg concentre de nombreuses animations (concours, défilés, démonstrations, promenades, spectacle) autour de l’animal, qui attirent chaque année plusieurs milliers de visiteurs !