TOP
Alimentation

Quelle alimentation pour Saint-Étienne Métropole ?

Le Projet alimentaire territorial (PAT) de Saint-Étienne Métropole, lancé en 2021, est en cours d’élaboration. Il vise à  favoriser, sur son territoire, une alimentation plus saine, locale, durable et accessible à tous.

Qu’est-ce que le PAT ?

Le PAT (Projet Alimentaire Territorial) est un label, créé par l’État en 2014, pour encourager la relocalisation de l’agriculture et de l’alimentation, et le rapprochement entre producteurs et consommateurs.
Il permet de soutenir l’installation d’agriculteurs, les circuits courts et de proximité ou encore d’améliorer la part des produits bio et locaux dans les cantines.

Saint-Étienne Métropole a obtenu la labellisation « Projet Alimentaire Territorial en émergence » en 2021 avec un objectif : favoriser, sur son territoire, une alimentation plus saine, locale, durable et accessible à tous. Elle a notamment attribué 650 000 € de subventions à 8 porteurs de projets qui agissent dans cet objectif.

Une démarche collective

Projet alimentaire territorial

Le PAT fédère un grand nombre d’acteurs du territoire, mobilisés sur la question de l’alimentation :

  • Collectivités territoriales, services de l’État et financeurs
  • Société civile
  • Acteurs de l’économie sociale et solidaire
  • Agriculteurs et producteurs
  • Entreprises de transformation, de distribution et de commercialisation

Le calendrier du PAT

  • Novembre 2021 : séminaire de lancement ayant réuni 110 acteurs du territoire et élus locaux.
  • 1er semestre 2022 : ateliers thématiques et réunions avec les acteurs du territoire qui ont permis de constater l’engouement autour de la démarche et de défricher la problématique.
  • Octobre / novembre 2022 : réunions publiques dans les communes pour échanger sur les habitudes alimentaires, besoins et envies des habitants.
    Les enseignements du diagnostic effectué en amont ont été présentés ainsi que les pistes envisagées pour valoriser les productions locales.
  •  Le 18 janvier 2023 : une formation pour les cuisiniers des communes est proposée sur les pratiques culinaires, intitulée « Introduire des plats végétariens et alternatifs fait-maison en restauration collective ».
  • Début 2023 : l’adoption définitive du PAT devrait intervenir en conseil métropolitain.

À noter que Saint-Étienne Métropole bénéficie d’un financement de l’Ademe (Agence de la transition écologique) à hauteur de 100 000 €, sur trois ans, pour l’élaboration de son PAT.