TOP
Dargoire

Dargoire : un coup de jeune pour les ruelles du bourg

Saint-Étienne Métropole investit dans ses villages. Comme à Dargoire, commune d’un peu plus de 500 habitants, nichée dans les monts du Lyonnais.

Depuis début février, la Métropole aménage les étroites ruelles de ce bourg médiéval 

Saint-Étienne Métropole soutient ses communes

Avec les équipements communautaires multilocaux, Saint-Étienne Métropole intervient dans ses communes. L’objectif est de répondre à des besoins locaux. Exemple : rénover une place centrale, revoir des circulations piétonnes dans un centre bourg. Mais aussi de réaliser des aménagements cohérents à l’échelle des 53 communes de la Métropole et qui, à terme, contribuent à une identité métropolitaine. 

Depuis 2015, des opérations ont été menées dans pas moins de 23 communes, de Genilac à Cellieu (espaces publics), d’Unieux à Fontanès (parc de loisirs, sentier découverte), de Doizieux (réhabilitation d’une tour carrée) à Roche-la-Molière (rénovation du château). 

Saint-Étienne Métropole finance aussi des projets dans ses communes dans le cadre de son plan de relance. 

Des travaux à Dargoire en 2024

En 2024, Saint-Étienne Métropole intervient à Marcenod (aménagement d’un espace public design) ; à Sorbiers (valorisation d’une Val d’Onzon avec l’aménagement d’une boucle nature)… et donc à Dargoire, petite commune d’un peu plus de 500 habitants nichée dans les Monts du Lyonnais.

Depuis début février, la Métropole aménage à Dargoire les étroites ruelles de ce bourg médiéval qui lui confèrent un charme fou.

Les travaux consistent à requalifier les enrobés qui tapissent les sols, et à en profiter pour rationaliser la gestion et le parcours des eaux pluviales.

Enrobés, murs en pierres sèches et placettes

Ici, sur la montée des vignerons, on aménage un escalier en pas d’âne pour permettre aux piétons de mieux avaler la pente. Tout en prévoyant, de part et d’autre, des bandes en béton strié pour autoriser la montée des véhicules. On installe des assises pour permettre aux visiteurs de reprendre leur souffle. On reprend la couvertine des murs et murets en pierres sèches 

Là, sur la rue des remparts, on réaménage le pied des bâtiments avec un pavage en schiste qui met en valeur les accès aux différentes habitations et à la mairie. On valorise l’esplanade devant la Mairie avec un remplacement du revêtement au sol.  

Au pied de la rue des remparts, on bâtit un nouvel ouvrage revêtu des pierres du pays. Il intègre un abri à poubelles, les panneaux d’information de la commune et un ensemble de boîtes aux lettres. 

Enfin, Saint- Étienne Métropole aménage sur les ruelles à l’arrière de la Mairie, avec des plantations d’arbres et des cheminements sécurisés. 

Coût de l’opération : un peu plus de 484 000 € (HT). La Métropole bénéficie sur cette opération d’un financement de l’État à hauteur de 68 434 € dans le cadre de la dotation de soutien à l’investissement local et de la participation de la commune à hauteur de 73 000 €. 

Dargoire

Dargoire, bientôt « village de caractère » ? 

Nul doute que ces aménagements soutiendront la récente candidature de la commune de Dargoire à l’obtention du label « Villages et cités de caractère ».