TOP
Les coursiers stéphanois - usage innovant du vélo

La Métropole finance des projets d’usages innovants du vélo

Depuis la fin de l’année 2020, Saint-Étienne Métropole alloue des aides aux entrepreneurs et associations désireux de développer des usages innovants du vélo. Un moyen efficace d’inciter à la mobilité douce. La preuve…

Souvent plus pratique, toujours plus économique, meilleur pour la santé, utiliser son vélo plutôt que sa voiture ne manque pas d’atouts.
Pour achever d’en convaincre les professionnels du territoire et les aider à sauter le pas, Saint-Étienne Métropole a lancé il y a un an et demi un appel à manifestation d’intérêt (AMI).

Son objectif : faire émerger des initiatives innovantes en matière d’usage du vélo et inciter à sa pratique, au détriment de modes de déplacements plus polluants. Logistique derniers kilomètres, « food-bike », service de mobilité avec vélo collectif, etc. tout est possible, et tout est à imaginer.
Pour s’en faire une idée, Saint-Étienne Métropole vient même de mettre en ligne un « catalogue des idées », qui donne pour exemple quelques initiatives possibles.

Mais cela est loin d’être exhaustif et, dans son règlement, la Métropole insiste : « tout projet permettant de démontrer par l’exemple qu’il est possible d’utiliser un vélo pour remplacer un véhicule thermique classique sera étudié. » De même, elle ouvre la porte aux projets visant à élargir le nombre de pratiquants du vélo : vélo-école, ateliers
de réparation, services à domicile, etc.
En clair, le spectre est large, et toutes les initiatives permettant de développer la pratique du vélo et d’apporter une alternative sérieuse aux transports carbonés seront étudiées et potentiellement subventionnées.

150 000 € pour les nouveaux usages du vélo

Cet appel à manifestation d’intérêt pour des usages innovants du vélo est doté d’un budget de 150 000 euros sur trois ans.

Qui est concerné ?

Les entreprises, associations ou collectivités ayant un siège social ou un établissement d’exploitation sur le territoire de Saint-Étienne Métropole.

Quel est le montant de l’aide ?

Le taux de subvention est de 30 à 50 % des dépenses éligibles en fonction de la qualité des projets et dans la limite du budget dédié à l’opération.

Cette aide peuvent s’aouter à d’autres dispositifs existants, comme le bonus écologique (jusqu’à 1 000 €) ou la prime à la conversion (jusqu’à 1 500 € pour l’achat d’un vélo à assistance électrique si mise au rebut d’un véhicule polluant). Résultat ? Le montant cumulé des aides peut parfois atteindre 90 % du coût du projet.

Quelles sont les dépenses éligibles ?

  • Les investissements (vélo cargo, triporteur électrique, casques, antivols…)
  • La communication (tissus imprimé, matériel pour les salons…)
  • Les études et les animations

Comment candidater ?

Le projet s’étale sur 3 ans. La 5ème et dernière session se terminera en septembre 2023.

Pour en bénéficier, il est nécessaire de formuler votre demande avant de finaliser votre achat.
Pour vérifier l’éligibilité de votre projet et déposer votre  candidature, envoyez un mail
 : Lara SANSUS au 04 27 40 56 11 ou lara.sansus@saint-etienne-metropole.fr

 

Le règlement complet

Ils en parlent

Médecin généraliste, électricien, associations, 10 structures ont déjà vu leur projet financé, pour un montant total d’aide via cet appel à projets de près de 35 000 €.

« Cet AMI nous a permis de reprendre notre travail ! »

Denis Sciabbarrasi
Denis Sciabbarrasi, Référent famille au centre social de Solaure à Saint-Étienne

Mettre le pied à l’étrier

« Cet appel à manifestation d’intérêt nous a permis de concrétiser un projet qui nous trottait dans la tête depuis quelques temps : mettre en place des ateliers féminins d’apprentissage du vélo. Nous avons acheté 12 draisiennes, 10 vélos adultes, tout l’équipement de sécurité et du matériel de réparation. Le projet a très bien fonctionné et aujourd’hui, le groupe peut transmettre à d’autres. En parallèle, nous avons des ateliers de réparation de vélos, et avons également acheté un triporteur à assistance électrique pour développer des animations hors les murs.
Cette subvention de 50 % sur nos achats nous a permis de mener à bien le projet et nous a donné du grain à moudre pour le pérenniser et le faire évoluer. Nous projetons désormais des ateliers spécifiques pour les seniors, et d’autres pour les ados ! »

Florence Cornut Médecin généraliste
Florence Cornut, médecin généraliste

La vie à vélo

« Nous avons répondu à cet appel à manifestation d’intérêt avec mon mari. Auparavant, faute de pouvoir faire autrement, nous utilisions une voiture pour transporter nos enfants de 7 et 9 ans et, dans la foulée, poursuivre nos activités. Désormais, nous n’utilisons plus que notre vélo cargo électrique !
Nous nous le partageons, mon mari pour se déplacer à son travail et chez ses clients, et moi pour faire mes visites auprès de mes patients.
Nous avons bénéficié d’une subvention à hauteur de 50 % du prix hors taxe pour l’achat du vélo mais aussi des équipements : antivols, casques, deux caisses et un filet. Nous avons pu nous équiper pour répondre à un maximum de besoins et l’ensemble nous est revenu à 2 800 €. Sans l’aide de la Métropole, nous n’aurions pas pu opter pour un vélo cargo, qui nous permet de transporter enfants et matériels, et nous devrions toujours utiliser la voiture. Désormais c’est fini ! En un an, nous avons parcouru 1 600 kilomètres. »

Marina Deville Responsable logistique
Marina Deville, responsable logistique

Faire les courses

« Les Coursiers stéphanois existent depuis deux ans et proposent un service de livraison de courses, de colis, de documents, etc., et un service de livraison de repas à domicile. Le tout, à vélo ! Au départ, nous comptions répondre à cet AMI afin de financer des équipements nécessaires à notre activité quotidienne : des cadenas, des jerseys, etc. Et puis, nous avons été cambriolés et avons perdu notre flotte.
Nous avons alors revu nos plans et sollicité la Métropole pour l’achat de deux vélos cargos électriques. Cet appel à manifestation d’intérêt nous a finalement permis de reprendre notre travail !
Au total, nous avons perçu plus de 7 400 € de subventions pour l’achat de deux vélos et d’une caisse de transport, que nous avons achetée par la suite. Désormais, nous réfléchissons à l’opportunité de refaire appel au dispositif, et envisageons de racheter un vélo cargo ou une remorque pour transporter davantage de colis. »

Le plan vélo métropolitain

Cet appel à manifestation d’intérêt intervient dans le cadre du Plan pour la qualité de l’air et du Plan vélo, qui visent à améliorer la qualité de l’air sur le territoire et favoriser l’usage du vélo sur la métropole.

Adopté en 2019, ce plan vélo ambitieux doté de 41 millions d’euros prévoit notamment la réalisation d’un réseau de 110 km d’itinéraires cyclables et le déploiement d’une offre de services renouvelée aux usagers du vélo.