TOP
projet campus Tréfilerie

Site Tréfilerie : vers un campus haut de gamme

Jeudi 25 novembre, Gaël Perdriau et plusieurs acteurs institutionnels et académiques ont posé la première pierre d’une restructuration majuscule : celle du campus Tréfilerie. Des travaux, subventionnés par la Métropole à hauteur de 7 millions d’euros, sont en cours pour transformer le site en profondeur et ainsi disposer, d’ici 2024, d’un campus digne des standards internationaux.

Lieu originel de l’Université niché en plein cœur de Saint-Étienne, le site Tréfilerie a vu le jour dès 1969 en lieu et place d’une ancienne caserne militaire, et a connu plusieurs agrandissements jusqu’en 2011. Des ajouts successifs sans grande cohérence, qui ont fait du campus un site disparate, très hétérogène, et finalement peu en accord avec la nouvelle dimension que prend la Métropole en matière d’attractivité étudiante.
Car les faits, en la matière, sont têtus. Saint-Étienne ne cesse en effet de gravir les échelons dans les différents classements des villes étudiantes, jusqu’à devenir 4e des grandes villes étudiantes selon le dernier classement L’Étudiant. Aussi, ses effectifs ne cessent eux aussi de grandir, passant de 19 000 à 27 000 étudiants en seulement 10 ans, et poursuivant l’objectif ambitieux de compter 40 000 étudiants dès 2035.

Un nouveau site à la hauteur de nos ambitions

Pour accueillir ces nouveaux venus et continuer à en attirer d’autres, Saint-Étienne et son Université doivent se doter d’infrastructures de qualité, sobres énergétiquement, et à même de répondre aux évolutions pédagogiques et aux nouvelles attentes des étudiants, des enseignants et des chercheurs. Pour, in fine, se rapprocher des standards internationaux et être à la hauteur des ambitions d’une grande ville étudiante. C’est le sens des constructions récentes du Campus Santé innovation sur le site du CHU, du Centre des savoirs pour l’innovation sur le site Manufacture, et ici, de la restructuration du site berceau de l’Université.

Campus Santé innovation

À ambition majeure, chantier d’envergure !

Le projet de restructuration du campus Tréfilerie est global et embrasse tous les aspects du site, qu’il s’agisse des bâtiments ou de leurs abords ; de construire, démolir ou réhabiliter ; d’améliorer l’existant ou d’offrir de nouveaux services ; de s’attaquer au confort, à l’efficacité énergétique ou aux espaces récréatifs.

 

Un nouveau bâtiment : de nouveaux services

Parmi les éléments phares du projet, on note la construction, à l’angle Nord-Ouest du site, d’un tout nouveau bâtiment de 3 175 m², imaginé comme un pôle de vie de campus et doté d’espaces pour étudier, se restaurer et se divertir.
Dans le détail, il sera pourvu d’espaces de travail en intérieur et en extérieur pour les étudiants, d’un espace de vie étudiante qui pourra accueillir plusieurs usages (espace de co-working, lieu de vie et de culture, scène ouverte), et hébergera de nouveaux services aux étudiants, comme un Coffee Corner dans lequel ils auront la possibilité de prendre un petit-déjeuner dès 8h. On y trouvera également des espaces dédiés pour étudier en journée, des espaces de co-working, des bureaux pour les associations étudiantes, de nombreuses salles de réunion et de travail réservables en ligne, un espace de restauration classique, un salon lounge.
À terme, s’ajoutera une petite scène culturelle qui pourra accueillir des représentations, conférences, concerts acoustiques, projections cinématographiques, et complétera ainsi l’offre déjà proposée par la salle de spectacle de la Maison de l’Université.
Agrémenté d’une terrasse plantée, ce nouveau bâtiment accueillera enfin le nouveau restaurant universitaire.

Plusieurs bâtiments réhabilités, le bâtiment central repensé

Futur campus Trefilerie

Le projet de restructuration comprend également la réhabilitation de sept bâtiments. Isolation des façades et des toitures, pose de fenêtres plus performantes, remplacement et optimisation des systèmes de chauffage, ventilation et climatisation, apport de lumières avec un éclairage moins consommateur d’énergie, ajout de stores extérieurs pour un meilleur confort l’été…  : les travaux permettront de réduire drastiquement l’impact environnemental du campus.
Ils seront également l’occasion d’un sérieux lifting esthétique avec l’application de peintures minérales douces sur les murs, l’introduction de couleurs, le changement des sols, et, pour la première fois à l’Université, la pose d’un sol naturel en fibre végétale.

Le bâtiment central, lui, sera par ailleurs reconfiguré pour disposer de nouveaux espaces : salle de conseil du campus, salle de thèses avec un espace traiteur pour les moments de convivialité, espace de vie étudiante. L’amphithéâtre le plus ancien du campus, l’amphi K, sera également amélioré pour proposer un meilleur confort thermique, acoustique et visuel.

Un poumon vert en cœur de ville

Cette restructuration aura un fort impact sur la qualité de vie des étudiants et des usagers du site, qu’ils soient universitaires… ou simples particuliers.
En effet, le campus deviendra également un nouvel espace vert à part entière. La rue Tréfilerie, qui le traverse, sera fermée à la circulation et intégrée au périmètre universitaire.
À la place, un vaste espace paysager de 15 000 m², dont 7 000 m² de pelouses et 4 500 m² de massifs plantés, sera aménagé, et 80 arbres de différentes espèces, plantés. L’ensemble sera ceint par des grilles, et accessible à tous pendant les horaires d’ouverture du campus : de 7 h 30 à 20 h en semaine.

Futur campus Trefilerie

La patte design

Dans la seule ville française Unesco de design, impossible de passer à côté de l’approche design ! Celle-ci sera concrétisée par différents éléments visibles et représentatifs : grilles enserrant le parc, mobilier urbain, éclairage, signalétique, mais aussi mobilier de confort du restaurant.

En bref, ce projet majuscule permettra de transformer le site Tréfilerie en un campus fonctionnel, modernisé, à la hauteur des ambitions d’une grande ville étudiante, et proposant aux étudiants, enseignants, chercheurs et personnels administratifs un nouveau cadre de vie pour étudier, se former, s’épanouir. Un chantier majeur, à la hauteur des ambitions de la Métropole en faveur de ses étudiants.

La restructuration du Campus Tréfilerie en chiffres :

  • 7 856 étudiants
  • 5 facultés et instituts : Faculté de Droit, Département d’Études Politiques et Territoriales, Faculté des sciences humaines et sociales, Faculté des Arts, Lettres et Langues, l’IAE de Saint-Étienne
  • 11 laboratoires et 5 écoles doctorales
  • 7 bâtiments soit 20 000 m² réhabilités thermiquement et fonctionnellement
  • Construction d’un bâtiment neuf de 3 175 m² pour la vie de campus et les enseignements
  • Création d’un parc de campus de 15 000 m²
  • Durée des travaux : 2020-2024

Copyright des perspectives : Gauthier + Conquet architectes