TOP
Territoire de Saint-Étienne Métropole

Un Contrat de relance et de transition écologique pour la Métropole

Grâce au Contrat de relance et de transition écologique (CRTE), signé ce mercredi 24 novembre avec l’État, Saint-Étienne Métropole bénéficiera de financements issus du plan de relance pour les cinq prochaines années et ce, dans les domaines de la transition écologique, de la compétitivité des entreprises et de la cohésion sociale. Décryptage.

Les Contrats de relance et de transition écologique, c’est quoi ?

Les contrats de relance et de transition écologique constituent un des outils de mise en œuvre du plan de relance. Décrété par l’Europe et l’État français suite à la crise sanitaire, le plan de relance est doté de 100 milliards d’euros au niveau national. Par le biais des contrats de relance et de transition écologique, l’État permet aux territoires de bénéficier d’une partie de cette manne, sur la base de programmes décidés, sur le terrain, par les élus locaux. C’est un nouveau mode de contractualisation entre l’État et les territoires.

Quid des autres contrats signés entre Saint-Étienne Métropole et l’État ?

Les contrats de relance et de transition écologique intègrent les contrats déjà signés entre les territoires et l’État. A Saint-Étienne Métropole, ils sont au nombre de 13 : le programme local de l’habitat, les programmes d’actions de prévention des inondations, le territoire à énergie positive pour la croissance verte (TEPOS) ou encore le plan climat air énergie territorial.

Dans les années à venir, les dispositifs gouvernementaux à destination des territoires s’inséreront au sein du CRTE pour bénéficier des dynamiques et des partenariats déjà engagés.

 

Selon quels critères sont attribués ces financements ?

Les projets financés par les contrats de relance et de transition écologique doivent s’inscrire dans l’une des trois priorités fixées par l’État : la transition écologique, la compétitivité des entreprises pour la création d’emplois durables et enfin la cohésion sociale et l’accompagnement des personnes les plus précaires.

La Fabuleuse Cantine

Quels exemples de projets soutenus ?

Sur l’axe « transition écologique »

Saint-Étienne Métropole bénéficiera de financements pour des appels à projets thématiques. Exemples :

  • la lutte contre le gaspillage alimentaire dans le cadre de son projet alimentaire territorial, avec 680 000 euros attribués à huit projets portés par des acteurs du territoire investis dans le développement des circuits courts (La Fabuleuse Cantine, le Jardins de Valériane, Prés de chez vous, etc),
  • la création d’une pépinière d’entreprise dans une friche non encore traitée de Novaciéries (Saint-Chamond),
  • la réalisation d’un atlas de la biodiversité à l’échelle de la Métropole.

Sur l’axe « compétitivité des entreprises »

Le contrat de relance et de transition écologique soutiendra la modernisation de la filière automobile et aéronautique locale, différents projets d’entreprises industrielles visant à consolider l’emploi local ou à faire évoluer leurs procédés de production afin qu’elles impactent moins l’environnement.

Sur l’axe « accompagnement des personnes en situation de précarité »

Saint-Étienne Métropole financera avec ce contrat, des parcours emplois compétences afin de réinsérer des personnes en difficulté et de favoriser leur retour à l’emploi, mais aussi des contrats d’apprentissage pour faciliter l’insertion professionnelle des jeunes.

Entreprise Realinox