TOP
Appartement rénové

Je suis propriétaire ou locataire d’un logement privé

Aider les propriétaires à réhabiliter leur logement, c’est un bénéfice direct pour les locataires qui y trouvent plus de confort et… une baisse des charges !

 

Aussi, dans le parc des logements privés, la Métropole agit de deux manières : d’une part, en finançant l’ingénierie, et permettant ainsi à tous les propriétaires, quelle que soit leur commune, leur statut (bailleur ou résident), leurs revenus, de bénéficier de conseils, diagnostics, et suivis entièrement gratuits.

D’autre part, en apportant des aides financières à la réalisation de travaux sous conditions. Aussi, opter pour un dispositif de chauffage plus performant, réaliser des travaux d’isolation, d’amélioration thermique ou d’adaptation de son logement peut donner droit à des subventions de la Métropole… mais aussi d’autres acteurs ! Pour rendre les choses plus claires, là encore, la Métropole a œuvré. Il existe ainsi trois types de situations, pour autant d’interlocuteurs :

Pour tous les habitants quels que soient leur commune et leurs revenus : Rénov’actions 42

Co-créé et co-financé par SÉM, Rénov’actions 42 est l’interlocuteur de référence pour tous. Il apporte une aide technique pour tous les travaux de réhabilitation énergétique, permettant de générer des économies sur la facture d’énergie ! En détail, les conseillers Rénov’actions 42 reçoivent gratuitement les propriétaires et les aiguillent aussi bien sur la définition de leur projet, la nature des travaux à réaliser, les entreprises à même de les mener, et surtout les aides mobilisables pour alléger la facture.Dans ce cadre, la Métropole envisage d’accompagner 365 logements par an, soit 2 190 logements sur 6 ans.

Pour les habitants des 53 communes de la Métropole sous conditions de ressources : Soliha Loire

Plus de trois ménages sur quatre, dans la Métropole, peuvent bénéficier d’aides supplémentaires aux vues de leurs ressources. Leur interlocuteur est Soliha Loire, qui peut les accompagner pour réaliser des travaux de réhabilitation énergétique, mais aussi et plus globalement des travaux visant à améliorer l’habitat et/ou à l’adapter à la perte d’autonomie.En 2017, la Métropole s’est doté de plans d’actions (PIG : programme d’intérêt général) sur 5 ans, dont l’objectif est clair : aider, d’ici 2022, à la réhabilitation de 2 500 logements.En décembre 2020, plus de 1 500 logements avaient déjà été aidés, pour près de 22 millions d’euros de travaux et plus de 10 millions d’aides globales (SÉM + Anah).

Haitat - Aide Rénov'actions 42

Aide pour les primo-accédants !

Vous vous apprêtez à faire votre premier achat immobilier mais votre budget est trop serré pour envisager des travaux ? Saint-Étienne Métropole accorde une subvention spéciale pour vous, pour réaliser des travaux de rénovation énergétique dans votre logement !
Plus d’infos :renovactions42.org

Ah bon ?

Un décret, pris par le gouvernement le 13 janvier 2020, interdit la mise en location des logements classés en étiquette énergie G à partir du 1er janvier 2023. D’autres décrets, plus exigeants, suivront, l’objectif étant de ne plus avoir de passoire énergétique sur le territoire national d’ici 2028. C’est donc le moment de rénover son logemen

Habitat - maison

Pour les habitants des secteurs en OPAH-RU (opération programmée d’amélioration de l’habitat en renouvellement urbain), sous certaines conditions

Sur des zones particulières, identifiées comme stratégiques et fragiles, la Métropole agit non plus à l’échelle du logement, mais à l’échelle du quartier, avec des transformations urbaines importantes afin de leur offrir un nouveau visage.

L’aide financière de la Métropole peut y être plus importante, et s’applique aux propriétaires désireux de réaliser des travaux de réhabilitation énergétique, d’adaptation du logement et de lutte contre l’habitat dégradé.

Ces zones d’OPAH-RU sont situées à Saint-Étienne (Quartier Tarentaize-Beaubrun-Couriot et quartier Jac-quard-Chappe-Ferdinand-Eden), Saint-Chamond, Rive-de-Gier, La Ricamarie, et Firminy (Cf. carte p.34).

Dans le cadre des OPAH-RU, l’objectif porte sur la réhabilitation de l’ordre de 1 000 logements et de 135 copropriétés.

Action particulière pour les copropriétés

Les copropriétaires peuvent être aidés à plusieurs titres : pour la réhabilitation de leur logement et, via un dispositif spécifique, pour la réhabilitation de leur copropriété, la mise en sécurité de celle-ci, l’amélioration des parties communes, la rénovation énergétique, voire dans l’accompagnement global de la copropriété si elle se trouve en difficulté ou dégradée.
Dans ses PIG adoptés en 2017 (et qui courent jusqu’en 2022), la Métropole se fixait ainsi l’objectif d’accompagner 115 copropriétés.