TOP
Végétalisation d'une école

Désimperméabilisation des cours d’école

Saint-Étienne Métropole a mis en place un dispositif de soutien financier aux communes désireuses de désimperméabiliser et végétaliser leurs cours d’écoles. L’idée est de les inciter à faire émerger ces projets qui présentent de nombreux atouts.

Dénominateur commun de nos cours d’école, il a raclé plus d’un genou, écorché plus d’un coude. Lui, c’est le béton ! Massivement présent dans les établissements scolaires au point d’en apparaître presque naturel, sa présence est aujourd’hui fortement remise en cause. Et conduit certaines collectivités à désimperméabiliser leurs cours d’écoles.

En clair, enlever du béton, et le remplacer par des coins de verdure et/ou des matériaux permettant à l’eau de pénétrer dans le sol. Des changements qui sont l’occasion de réinterroger les usages de la cour et possèdent, in fine, de nombreux avantages.

Des espaces plus naturels

Des ilots de fraicheur

Le premier avantage est environnemental et a trait à l’adaptation au changement climatique. Avec des épisodes de canicule de plus en plus fréquents, végétaliser, c’est créer des îlots de verdure et donc de fraîcheur, en lieu et place d’espaces bétonnés qui emmagasinent et restituent la chaleur.

Plus de biodiversité

Par ailleurs, en substituant de la végétation au béton, on favorise le retour de la biodiversité qui, même dans de petits espaces urbains, peut être riche. La désimperméabilisation des sols permet aussi une meilleure gestion des eaux pluviales : l’eau ne ruisselle plus mais s’infiltre. Lors d’épisodes orageux, c’est autant d’eau qui ne sature pas les réseaux, mais est absorbée sur place, contribuant ainsi à la réduction des crues. Une nature présente dans l’école, c’est également un formidable support à la sensibilisation dès le plus jeune âge !

Un lieu idéal pour l’expérimentation des sciences naturelles, et propice à l’éveil des sens, couleurs, odeurs, textures, variant au fil des saisons et au gré de la météo.

Des activités plus équilibrées

Ces nombreux avantages immédiats en induisent d’autres, notamment pour les écoliers.

La désimperméabilisation des cours contribue également à :

  • contrecarrer les effets de la chaleur sur l’organisme : somnolence et agressivité. Les relations sociales s’en trouvent plus apaisées et les conditions d’apprentissage favorisées ;
  • revoir son aménagement global et ainsi lutter contre un phénomène solidement ancré à la récré : l’inégalité fille/garçon. Dans des cours minérales, les jeux de ballon, majoritairement pratiqués par les garçons, occupent généralement une place centrale, rejetant les autres activités en périphérie ;
  • diversifier les espaces de la cour, et favoriser une même diversité des activités qui s’y déroulent ;
  • créer des opportunités pédagogiques autour du jardinage ou de l’observation du vivant.

4 cours déjà réalisées

Retrouvez les premiers projets soutenus par Saint-Étienne Métropole :

La cour de l'école Gaspard-Monge à Saint-Étienne a retrouvé de belles couleurs vertes ! Un grand chantier de réaménagement et de désimperméabilisation, soutenu par Saint-Étienne Métropole, y a été mené ces dernières semaines.

Auparavant 100 % béton, la cour d'école Michelet, à La Talaudière, a été réaménagée et désimperméabilisée. Un projet soutenu par Saint-Étienne Métropole, qui transforme totalement la physionomie de la cour.

Saint-Étienne Métropole accompagne financièrement les communes dans leurs projets de désimperméabilisation des cours d'école. L'école Magand de Sorbiers est l'une des premières a avoir bénéficié du dispositif.

La cour d'école Cézanne, à Saint-Chamond, a été entièrement réaménagée. Un chantier une nouvelle fois soutenu par Saint-Étienne Métropole, qui accompagne les communes dans leurs projets de désimperméabilisation de leurs cours d'école.